4e rencontres archéologiques départementales en Haute-Provence

Le service départemental d’archéologie des Alpes de Haute-Provence organise le samedi 19 novembre 2022 ses 4e rencontres archéologiques départementales.

Cet événement gratuit, ouvert à tous – scientifiques, amateurs et grand public – (dans la limite des places disponibles) a pour objectif de proposer au cours d’une journée un état des lieux de la recherche archéologique menée sur le territoire départemental au cours des dernières années. Tout en valorisant la richesse archéologique du département, il s’agit de restituer au public les résultats des principales opérations archéologiques récentes, et de permettre aux archéologues de présenter les résultats de leurs travaux. L’objectif est également d’offrir un moment d’échange et de partage à ces derniers, quelles que soient leurs spécialités chronologiques ou leurs organismes de rattachement.

Pour ceux qui le souhaitent, la journée se terminera par une visite de l’exposition “Vivre à Digne au Ier-IIIe siècle” accompagnée par Jenny Sélèque, responsable de la fouille et commissaire de l’exposition.

Le programme est détaillé ci-dessous. L’inscription est obligatoire, par mail ou par téléphone.

 

 

Projet collectif de recherche ” Fortifier les Alpes au Moyen Âge (Ve-XVIe s.) : du Rhône à la Durance “

Créé en 2019, le PCR « Fortifier les Alpes au Moyen Âge » regroupe des chercheurs d’horizons divers : universitaires, archéologues, historiens, acteurs de la conservation du patrimoine ou de l’archéologie préventive. Il a pour objectif de dynamiser la recherche en castellologie dans le domaine alpin et de rassembler des données récoltées souvent revisitées afin de les confronter et de proposer une synthèse sur les connaissances des édifices de montagne.

L’aire géographique concernée pour ce premier programme de recherche (2019-2022) correspond aux anciennes principautés de Savoie et de Dauphiné, mais elle s’élargit aux espaces voisins, en particulier à la Provence. En plus de la création d’une base de données regroupant tous les sites fortifiés médiévaux de l’espace de recherche, trois axes de recherches spécifiques ont été constitués.

Un premier axe concerne les ouvrages fortifiés de hauteur entre Antiquité tardive et l’an mille précédant l’apparition des mottes et le phénomène castral du second Moyen Âge. Il s’intéresse aux formes et aux fonctions souvent plurielles de ces forteresses et de ces « premiers châteaux » replacés dans leur environnement afin de poser la question de leur rôle dans la recomposition des territoires, la genèse du mouvement castral et l’émergence de puissantes familles au sein des paysages.

Un second axe vise le traitement neuf des données afin de progresser sur les questions de définition, notamment sur la question des premiers châteaux, des mottes, des bâties et des maisons fortes. La question des bâties a donné lieu à une journée d’étude.

Enfin, un dernier axe est constitué par l’élaboration de référentiels chronotypologiques des formes architecturales employées dans l’architecture élitaire et dans les fortifications, aussi bien à travers les organes de défense que les aménagements résidentiels ou de confort.

Les 20 et 21 octobre prochains, l’équipe de ce projet de recherche coordonne une journée d’étude sur l’actualité de la recherche en castellologie des Alpes-Maritimes au Jura, en passant par les Alpes de Haute-Provence.

Le programme de cette journée est accessible à cette adresse :

https://ciham.msh-lse.fr/node/2157

 

La fouille de Digne-les-Bains, gymnase Borrély, à l’honneur

Durant l’hiver 2018-2019, les archéologues du SDA 04 ont conduit une fouille importante à l’emplacement aujourd’hui occupé par le gymnase Maria Borrély, à Digne-les-Bains.

Cette fouille a révélé la présence d’un quartier de Dinia et renouvelle en profondeur l’histoire de la cité-préfecture.

Les résultats de cette fouille sont présentés et seront accessibles aux Archives départementales à Digne-les-Bains, au travers d’une exposition qui retrace les principales découvertes réalisées

Cette exposition sera accessible jusqu’à l’été 2023.

L’exposition est accompagnée d’un nouveau numéro des Cahiers archéologiques de Haute-Provence (en ligne dans quelques jours).

Enfin, un article de la revue Archeologia permet d’accéder aux résultats de cette fouille

https://www.archeologia-magazine.com/numero-612/delphes-130-ans-decouvertes.53175.php

Journées européennes de l’archéologie 2022

Du 17 au 19 juin prochains se dérouleront les Journées européennes de l’archéologie. L’archéologie sera à l’honneur dans les Alpes de Haute-Provence, avec une conférence au musée de Préhistoire des gorges du Verdon le 17 juin et une autre au musée gallo-romain de Sisteron le 18 juin. Egalement  le  17 juin, dans le hall de l’Hôtel du Département, à Digne, une exposition présentera les collections d’archéologie dans les différents musées du département. Cette exposition demeurera accessible pendant les horaires d’ouverture du bâtiment, jusqu’au 24 juin. Elle sera ensuite présentée dans d’autres musées.

En marge des JEA, une autre conférence sera présentée à Reillanne le 25 juin à 14h. Thomas Castin présentera une synthèse sur la Préhistoire et le silex de la vallée du Largue. Bien d’autres animations et conférences seront proposées dans le cadre de cette journée.

Bien d’autres animations sont proposées dans les Alpes de Haute-Provence et aux alentours pour ces journées : c’est l’occasion de découvrir ou redécouvrir notre patrimoine.

Animations et découvertes

Les archéologues qui fouillent dans la vallée du Jabron vous proposent, les 18 et 19 juin prochains, un programme d’animations, visites et conférences sur leurs travaux.

Attention : plusieurs rivières et vallées portent ce nom de Jabron dans le sud-est de la France (au sud de Sisteron, à Saint-Geniez, dans la Drôme…). Les journées annoncées ici se dérouleront dans le Var, entre Trigance et Comps-sur-Artuby ! 

Journée portes ouvertes, fouille préventive de Mane

Durant l’été 2021, le SDA 04 a conduit un diagnostic d’archéologie préventive à Mane, à l’emplacement de la future station d’épuration. Le diagnostic a révélé la présence d’un site de l’âge du Bronze, dont la fouille a commencé en janvier 2022.

Cette fouille, qui réunit des archéologues du SDA 04 et de l’Inrap, permet de documenter une période peu connue de l’histoire régionale et revêt donc un grand intérêt scientifique.

L’équipe de fouille ouvre les portes du chantier au public le mercredi 16 mars à partir de 14h. Ils vous présenteront le résultat de leur travail.

Venez retrouver le SDA au village des Sciences de Manosque 2021

À l’occasion des 30 ans de la fête de la Science, le Service départemental d’archéologie du 04 sera présent les jeudi 7 / vendredi 8 (scolaires) et le samedi 9 octobre (tout public) au village des sciences de Manosque, qui se tiendra à l’espace Osco Manosco (484 avenue du Moulin Neuf). Ce sera l’occasion de découvrir la fouille préventive d’un cimetière médiéval, menée par le SDA en 2020.

 

Fête de la Science 2020

IMPORTANT : En raison du passage du département en vigilance météorologique orange, la fête de la Science est annulée.

Samedi 3 et dimanche 4 octobre, le SDA 04 animera un stand au Village des Sciences de Manosque afin de présenter la fouille préventive d’un cimetière médiéval réalisée récemment.

En effet, en décembre dernier, de nombreuses tombes ont été mises au jour à Manosque, lors de la construction d’une maison. Face à l’ampleur de cette découverte fortuite, une fouille archéologique préventive a été prescrite par le Service régional de l’archéologie (DRAC PACA) et effectuée par le SDA 04. Cette fouille a permis de mettre au jour un vaste cimetière datant de la seconde moitié du Moyen Âge. Les archéologues ont alors pu étudier les pratiques funéraires en vigueur ainsi que la population qui y a été inhumée. À l’issue de la fouille, les vestiges archéologiques ont été prélevés, libérant ainsi le terrain pour la poursuite de la construction. Venez nous rencontrer (ainsi que de nombreux autres partenaires) sur l’esplanade du cinéma CGR pour découvrir les méthodes de l’archéologie, ainsi que les résultats de cette étude inédite portant sur une partie de la population manosquine il y a 800 ans.

Inhumations en cercueils de bois cloués – SDA 04